print
 

L’histoire du parc

Du projet de créer une promenade publique en 1934 aux derniers aménagements qui s’achèvent en 2003 une longue histoire liée aux évolutions techniques, économiques et historiques du XXe siècle.

Le parc Georges Valbon vient actuellement au 3ème rang des espaces verts de la région parisienne du point de vue de sa taille, avec une superficie de 400 ha, après le bois de Boulogne (1000 ha) et le bois de Vincennes (850 ha). Situé au nord-ouest du département, il s’étale sur 5 communes : La Courneuve, Saint-Denis, Stains, Dugny, Garges-les-Gonesse (Val d’Oise), sur ce qui était la grande plaine de France.

L’idée de réaliser une promenade publique sur le site date de 1934, mais il faut attendre 1954 pour qu’un avant-projet soit réalisé, et 1960 pour que débutent les premières plantations. En raison de l’étendue du parc, les travaux sont réalisés par tranches, ouvertes au public au fur et à mesure de leur achèvement. La dernière tranche réalisée est celle des Cascades ouverte en 2003 !

 La Création

Ce qu’il y avait avant le parc...
Des cultures de céréales étaient pratiquées du Moyen-âge au XIXe siècle, puis des cultures maraîchères (dès 1820) pour l’approvisionnement de la capitale.

 L’évolution

Les années 60 : les premiers aménagements, projet de M. AUDIAS

136 ha sont aménagés recréant la nature au travers de massifs boisés et de prairies rustiques traversées par de nombreux sentiers.

Les années 70, nouveau projet, nouveaux paysagistes

Deux équipes de paysagistes vont créer un monde totalement artificiel composé de vallons, coteaux, lacs, belvédères.

Les années 80, plus de nature !

Le public veut être plus près de la nature. Les trois lacs supérieurs sont aménagés de manière à permettre un meilleur équilibre biologique.

Les années 90, la gestion harmonique

Les travaux de la zone située au nord de la voie ferrée se poursuivent. Tandis qu’un nouveau mode de gestion est mis en oeuvre pour favoriser la biodiversité.

En 2003, achèvement du projet initial...

Avec la réalisation des casacades. Chutes de 15m de haut qui étaient prévues dès le projet de départ par les équipes des paysagistes Gilbert Samel et Allain Provost dans les années 70.

D’un point de vu paysager, elles constituent la source qui alimente la chaîne des lacs supérieurs et du Grand Lac s’étageant sur 40m de dénivelé.

  Le parc aujourd’hui...

Un site accueillant pour le public...

Offrant de nombreux équipements pour le repose et les loisirs mais aussi un site reconnu pour ces richesses écologiques.

Ressources

Historique Georges-Valbon (PDF – 1.8 Mo)

seine-saint-denis.fr

Retrouvez toute la vie du département sur le site officiel de la Seine-Saint-Denis

Contacts

Pour toutes suggestions, renseignements ou réclamations concernant les parcs départementaux.