print
 

Les milieux

En dehors des lieux aménagés pour l’accueil du public, le parc présente des zones plus « naturelles » que sont les friches et l’étang et ses milieux annexes. Cette diversité de milieux permet la présence d’espèces aux exigences différentes et donne au parc un rôle important comme zone de relais dans une matrice urbaine prononcée. Le parc fait partie du réseau « Natura 2000 en Seine-Saint-Denis ».

Les boisements

Présents dans les zones nord et sud du parc, les boisements du parc principalement jeunes, se composent de feuillus et de conifères, mêlant essences ornementales et « indigènes ».
Ces zones sont surtout propices aux oiseaux nicheurs réguliers comme la Mésange bleu et la Mésange charbonnière, et d’oiseaux nicheurs occasionnels, Roitelet à triple bandeau et Pic épeichette.

Les friches et les prairies

Les friches et prairies font partie des zones les plus riches du parc.
Majoritairement arbustives, les friches accueillent un cortège d’oiseaux et d’insectes typiques de ce type de milieux. Elles offrent aussi un terrain de chasse idéal pour l’Epervier d’Europe en migration et pour le Faucon crécerelle qui niche aux alentours du parc.
Dans les aubépines et cornouillers de la friche se réfugient de nombreux passereaux :Fauvette grisette, Fauvette à tête noire, Hypolaïs polyglotte, Pouillot véloce. D’autres espèces profitent également de la friche comme halte migratoire : le Tarier pâtre, le Tarier des près et le Traquet motteux.

Les hautes graminées et les fleurs sauvages des friches et des prairies naturelles attirent aussi à de nombreux insectes : abeilles solitaires, papillons, orthoptères. Leur présence forte démontre l’attractivité des lieux.

Les prairies sont fauchées chaque année à la fin de l’été. Des zones non-fauchées sont conservées pour permettre à la faune d’y trouver refuge, la fauche est aussi laissée sur place quelques jours pour permettre aux graines de tomber au sol.

L’étang et la mare

L’étang est un élément fort du parc. Aménagé en 2003, il a rapidement accueilli les espèces d’oiseaux vivant sur ce type de milieux : Gallinule poule d’eau, Canard colvert, Mouette rieuse. Les roselières accueillent également la Rousserolle verderolle en halte migratoire.

Des lâchés sauvages de poissons nécessitent régulièrement une pêche afin d’éviter leur surabondance.
Pour favoriser la reproduction des insectes comme les libellules dont la larve se développe dans l’eau, mais aussi la reproduction d’amphibiens, une mare a été aménagée en 2009 entre la friche et l’étang. Elle permet ainsi à ces différentes espèces de se développer sans risque de se faire dévorer par les poissons.
La conception et l’aménagement de la mare est le fruit d’un partenariat avec une classe de BTS de l’Ecole de paysage de Montreuil.

seine-saint-denis.fr

Retrouvez toute la vie du département sur le site officiel de la Seine-Saint-Denis

Contacts

Pour toutes suggestions, renseignements ou réclamations concernant les parcs départementaux.