print
 

Portrait de la biodiversité

Découvrez la carte d’identité « biodiversité », en chiffres, de la Seine-Saint-Denis. Pour comprendre en quoi le Département joue un rôle majeur en matière de connaissance et de préservation de la biodiversité commune et plus rare…

Cet article est un bref résumé du portrait complet disponible dans les ressources de cette page (daté de novembre 2014). Bonne lecture !

Un département riche en biodiversité : quelques chiffres

Le département accueille une grande partie de la biodiversité régionale. Il abrite plus de 50% de la flore, des libellules et des oiseaux nicheurs d’Île-de-France et environ 40% des orthoptères (criquets, sauterelles et grillons) de la région. Depuis 12 ans, 126 espèces protégées (au niveau national ou régional) ont pu être recensées en Seine-Saint-Denis.

15 parcs et forêts du département ont été intégrés dans le réseau européen Natura 2000 en 2006, pour la préservation de 12 oiseaux protégés en Europe. Un suivi régulier des populations de ces espèces permet au Département d’évaluer leur état de santé.

Par exemple, le Blongios nain – le plus petit héron d’Europe –, dont le nombre de couples nicheurs se situe entre 500 et 800 à l’échelle nationale (15 à 30 en Île-de-France), est extrêmement menacé. En Seine-Saint-Denis, on compte en moyenne 3 couples et 6 jeunes par an, soit de 10 à 20% des effectifs régionaux. Le département joue donc un rôle majeur dans la préservation de cette espèce, qui niche de façon régulière dans 2 parcs du département : au parc Georges-Valbon depuis 1992 et au parc du Sausset depuis 2011.

Des observateurs motivés… depuis plusieurs siècles !

Cela fait plus de 500 ans que des naturalistes s’intéressent à la biodiversité présente en Seine-Saint-Denis. Ils y ont dénombré pas moins de 3 373 espèces, ce qui correspond à 211 359 observations. Ce n’est cependant que depuis le début du 21e siècle que le rythme des observations s’est accéléré, grâce notamment à la création de l’ODBU.

Depuis 2003, 2764 espèces ont été observées dans le département. En moyenne, toujours depuis 2003, l’effort d’observation permet d’acquérir chaque année 12 700 nouvelles observations sur 900 espèces.

La biodiversité du territoire bénéficie donc d’un suivi important et régulier, grâce à la participation d’un grand nombre de naturalistes. Près de 700 observateurs (ou groupe d’observateurs) ont participé à l’enrichissement de la connaissance de la nature du département.

La démarche Observ’acteur invitant les habitants à participer à l’enrichissement de la connaissance sur la biodiversité a été renforcée ces dernières années et cet effort semble aujourd’hui porter ses fruits. On assiste à une augmentation continue de la participation du grand public à l’alimentation de la base de données de l’ODBU. Aujourd’hui, il y a presque 200 observ’acteurs de la biodiversité en Seine-Saint-Denis.

Ressources

seine-saint-denis.fr

Retrouvez toute la vie du département sur le site officiel de la Seine-Saint-Denis

Contacts

Pour toutes suggestions, renseignements ou réclamations concernant les parcs départementaux.